La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
La Gambille
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Dimanche

Le magasin est fermé

Le raisin, allié de la rentrée

Le raisin, allié de la rentrée

Du 31/08/2017 au 31/10/2017

Biocoop St-Brieuc
La pleine saison du raisin est en septembre et octobre, même si les premières grappes arrivent sur les étals dès le mois d'août.
Juteux et croquant, le raisin est riche en minéraux, oligo-éléments et vitamines. Il est un allié de choix pour une cure de remise en forme après l'été et en prévention de jours moins ensoleillés... Retrouvez ici les conseils pour mieux le conserver mais aussi pour le consommer en cure, en toute sécurité.

Un fruit délicieux mais fragile

Mieux le connaître :

Si le raisin pour produire le vin fait plus parler de lui, le raisin de table n’est pas en reste. Il est aussi riche et divers que son cousin pour le vin.

A chaque variété son nom poétique : Cardinal, Napoléon, Lavallée, Muscat s’il est noir. Exalta – rien de moins ! – Centenial, Chasselas quand il est blanc ou Red Globe quand il est rosé.

Il est produit dans la vallée du Rhône, la Provence, le Roussillon, en Aquitaine et en  Midi Pyrénées. Quand l’un enivre, l’autre soigne, et ils sont nombreux à consommer le raisin de table en cure mono diet detox.

Conservation :

Fragile, il ne faut pas l’écraser ou le laisser dans un sac plastique. Le raisin se conserve dans un endroit sec et frais.

Il faut savoir qu’une fois cueilli, le raisin ne mûrit plus. Si vous décidez de le conserver au réfrigérateur, ne l’y laissez pas plus de 5 jours et disposez le sur du papier absorbant ou dans un sachet perforé.

Bon à savoir : Lorsque vous le sortirez du réfrigérateur, n’oubliez pas de le laisser reposer 1 heure environ afin qu’il retrouve tout son goût.

La cure de raisin

Distincte du jeûne, qui propose l’éviction de tout aliment, la cure de raisin fait partie des mono diètes, qui consistent à ne s’alimenter que d’un seul aliment, souvent plus facile à mettre en place. Sachant que le corps utilise jusqu’à 30 % de son énergie pour la digestion, en lui proposant un seul aliment, le corps peut rediriger cette énergie au service de l’élimination des toxines.

Riche en acides organiques, tanins, anthocyanes, flavines, fibres et eau, le raisin est à la fois un diurétique, un draineur de l’intestin, du foie et un antioxydant. Sa richesse en sels minéraux, comme le potassium, fer ou sélénium, permet à la fois de réduire la tension artérielle, de régulariser le rythme cardiaque, mais aussi de stimuler le système immunitaire et de préserver du vieillissement tissulaire ! De plus, le raisin contient très peu de protéines et de matières grasses. La quercétine, pigment propre aux raisins noirs, protège, elle, le système cardio-vasculaire et favorise la digestion.

Les bienfaits d'une cure

A la fois drainante et revitalisante, cette cure séduit pour ces multiples bienfaits. Elle a des effets notables sur :

  • Les troubles digestifs : gaz, ballonnements, constipation, lourdeur d’estomac.
  • Les troubles du sommeil.
  • La fatigue, nervosité et irritabilité. 90 % des personnes qui se plaignaient de fatigue ont constaté une amélioration souvent spectaculaire de leur état.
  • Les problèmes de peau, acné, teint terne.
  • Acouphènes, problèmes de vue.
  • La perte de poids.
  • Le système immunitaire.
  • Le cholestérol : baisse du taux du LDL.
  • Les infections urinaires, cystites.

Méthodologie et conseils

Consultez un médecin avant toute cure. Les deux premiers jours de la cure, maux de tête, nausées, diarrhée, insomnies peuvent apparaître, ils sont les révélateurs de la mise en marche de l’élimination des toxines. Si ces symptômes perdurent au-delà de deux jours, c’est le signal que le corps n’arrive pas à suivre. Dans ce cas, il est préférable d’arrêter la cure. Pour éviter au possible ces désagréments, il est conseillé de préparer sa cure.

Les jours précédents, il s’agira d’alléger progressivement les repas en évitant viande, poisson, café, chocolat, puis les céréales (pain, riz, pâtes), pour ne manger la veille au soir que des fruits et légumes. Un lavement ou une « purge » (psyllium blond, ou chlorure de magnésium) avant et pendant la diète éliminera les résidus de la digestion afin d’évacuer plus librement les toxines.

Les jours suivants la cure seront consacrés à réintroduire progressivement et dans l’ordre inverse les aliments évincés  : d’abord légumes, puis céréales, puis protéines, au risque sinon d’avoir des maux de ventre. Sachant qu’une cure peut durer quelques jours comme quelques semaines, la période d’adaptation alimentaire doit être égale à la moitié de la cure. Ainsi pour une semaine de cure, prévoir 3 jours de préparation et de remontée alimentaire.

Pour en savoir plus sur la cure de raisin, nous vous proposons cette sélection de deux livres, disponibles dans vos 3 magasins Gambille (Saint-Brieuc Robien, Plérin et Trégueux) ou sur commande.

                              

Retour