La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
La Gambille
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Samedi

Ouvert de 09h30 à 19h00

Différences entre les méthodes d’extraction des huiles alimentaires conventionnelles et bio

Différences entre les méthodes d’extraction des huiles alimentaires conventionnelles et bio

À partir du 24/09/2011

Biocoop St-Brieuc
Détail des différentes étapes qui mènent à l'extraction d'une huile alimentaire en bio...et en conventionnel.
Guide de lecture: les caractères non gras décrivent les pratiques du conventionnel, les caractères en gras celles de l'agriculture et des transformateurs biologiques, en gras souligné l'intitulé du stade de l'extraction:
Qualité des graines:         Graines de toutes qualités                              
                                           Graines sélectionnées
Nettoyage des graines       La poussière et les déchets sont retirés        
                                            Idem
Moulin à cylindre                 Les graines passent dans le cylindre              
                                            Idem

Réchauffeur                       A la vapeur              
                                            Cette étape n’existe pas (pas d’échauffement des graines)                                                                                                                                 
Presse à vis                        Pression à chaud le plus souvent. Les résidus de pression sont retraités                      en trois étapes, avec un extracteur, de la vapeur mais aussi des solvants. Il en ressort une huile, réinjectée dans le circuit pour la vente humaine.
                                            Pression à froid. Le tourteau, résidu de pression, est souvent vendu pour l’alimentation animale en agriculture biologique.
Filtration par centrifugeage Etape propre au conventionnel
                                               N’existe pas en bio (pas d’échauffement des graines)
Démucilagination                  Parmi les impuretés des huiles brutes se trouvent les mucilages,                  lesquels se partagent entre l’eau et l’huile. Ces mucilages sont floculés par addition d’eau chaude acidulée par de l’acide phosphorique. 
                                               Evidemment, ce procédé est prohibé en bio.
Neutralisation                        Le procédé de démucilagination augmente l’acidité de l’huile ce qui la rend instable. Il convient donc de procéder à une neutralisation à la soude aqueuse à chaud, puis on sépare les savons par centrifugation.
                                               Inutile en bio.
Lavage                                    A l’eau
                                                Inutile en bio.
Décoloration                           Après tous ces processus, l’huile ressort noire. Pour ce faire, ils utilisent de l’argile décolorante.
                                                Inutile en bio.
Desodorisation                       En étuve de 220-240°C. Plusieurs étapes : préchauffage, vapeur, chauffage en serpentin, injection directe de vapeur dans l’huile.
                                               Ne se pratique pas en bio. Après la pression à froid vient juste une étape de filtration.

 Autres différences de taille : en bio, les cultures ne sont évidemment pas traitées chimiquement et les producteurs souvent payés de manière plus juste (à voir selon distributeur)
Retour